Star Wars: Armada
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-41%
Le deal à ne pas rater :
-181€ sur le volant de course LOGITECH G29 Driving Force – ...
259 € 441 €
Voir le deal

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

+4
Mobilis in mobile
FrStark
Redoolb
hogass
8 participants

Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Commander Atlas Sam 5 Mai 2018 - 15:06

C’est sur ce sujet que je vous raconterai les exploits du Commander Atlas, amiral rebelle au grand cœur, amateur de soirées limbo, et de croisières autour de Mon Calamari (ou d’une lune lointaine, très très lointaine…). Il a un faible pour les croiseurs MC et déteste par-dessus tout les Nébulon-B, où, dit-il « c’est tellement serré qu’on ne peut pas croiser un wookie dans un couloir sans avoir ses poils dans la bouche ». Eloquent.
Enjoy !


Dernière édition par Commander Atlas le Jeu 10 Mai 2018 - 9:11, édité 1 fois
Commander Atlas
Commander Atlas

Messages : 305
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par hogass Sam 5 Mai 2018 - 16:40

La suite! La suite!
hogass
hogass

Messages : 557
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Commander Atlas Dim 6 Mai 2018 - 10:49

Vendredi soir dans ma cave (de Dagobah privée), j’ai accueilli mon pote Christophe (à qui j’ai dit de s’inscrire sur le forum) pour une partie standard à 400 pts, Dodonna vs Sato.

Ma flotte était composée de :

MC80 Assault Cruiser (114)
Général Dodonna (20)
Second expérimenté (1)
Techniciens moteurs (Cool
Contremesures Electroniques (7)
Porte anti-explosions renforcées (5)
Tirs traçants (4)
Armement dorsal (9)
Home One (7)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
External Racks (3)
Task Force Organa (1)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
External Racks (3)
Task Force Organa (1)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
External Racks (3)
Task Force Organa (1)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
External Racks (3)
Task Force Organa (1)

Corran Horn E-Wing Squadron (22)
E-Wing Squadron (15)
Shara Bey A-Wing Squadron (17)
Escadron de A-Wing (11)

Objectifs :
Ennemi Public
Assaut dans l’hyperespace
Sensor Net

Total : 400 Pts

La flotte que j’avais en face était composée de :

MC75 Ordnance Cruiser (100)
Commandant Sato (32)
General Draven (3)
Experts en artillerie (4)
Wide-area Barrage (2)
Ordnance Pods (3)

MC30c Scout Frigate (69)
Experts en artillerie (4)
Torpilles à proton d’assaut (5)
Armement dorsal (9)
Foresight (Cool

Corvette CR90 B (39)
Major Derlin (7)
Early Warning System (7)
Heavy Ion Emplacements (9)
Jaina’s Light (2)

GR-75 Medium Transports (18)
Communications amplifiées (4)

Hwk-290 (12)
2x A-Wing (22)
Tycho Celchu (16)
Green Squadron (12)

Objectifs :
Ennemi Public
Planetary Ion Cannon
Solar Corona

Total : 387 Pts

Mon adversaire, qui joue Sato, décide d’être le deuxième joueur, et donc me laisse choisir parmi ses cartes objectif. Je vois qu’il a « Ennemi Public », mais ne le choisit pas pour éviter qu’il choisisse mon Home One alors que de son côté il aurait choisi son GR-75. Solar Corona ne me convient pas non plus vu que je vais avoir besoin de toute ma puissance de feu à des moments bien précis. C’est en serrant les dents que je choisis Planetary Ion Cannon, mais finalement le placement des pions n’est pas si mauvais pour moi.

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2010Voici le placement des flottes avant le Tour 1. Ne jouant pas Raddus, ma préoccupation principale disparaît, et je peux mettre en place mon plan de bataille sans craindre cette nouvelle règle que je n’ai encore jamais testée. Néanmoins, je me rends vite compte que ma formation de Hammerheads est peut-être un peu trop serrée. A gauche, je place mon Home One de sorte à recevoir la première salve de canon à ions. Plus je reçois les dégâts, plus rapidement je pourrai les réparer.

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2011Fin du Tour 1. Ma formation trop serrée de Hammerheads m’oblige à effectuer des mouvements désordonnés. Je modifie la vitesse sur certaines corvettes pour éviter les chevauchements. Le reste de la flotte se déplace à 1. Je place mes escadrons sur les astéroïdes pour bien montrer que je ne peux pas être verrouillé, tout en étant à portée de ses escadrons.

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2012Fin du Tour 2. Ma formation de Hammerheads a frôlé l’implosion, mais j’ai réussi à minimiser le dérangement de ma mauvaise mise en place. Pourtant, je suis arrivé à portée d’un des tokens pour le canon à Ions. Le Hammerhead 20 perd trois boucliers et subit un dégât. Ne pouvant pas éviter ce contretemps, je l’envoie sur le GR-75, pendant que les autres vaisseaux, voyant la CR90 B foncer à vitesse 3, se mettent en place pour la prendre en étau. Le Home One, avec un ordre de navigation fait un virage serré pour éviter les tirs du MC75, et sa courte portée. De son côté, Shara Bey engage et verrouille trois escadrons A-Wing profitant de la déconcentration du HWK-290, ce qui me permettra de gagner un tour.

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2013Fin Tour 3. J’ai apparemment surpris Christophe, mon adversaire du jour, avec la manœuvre du Home One, et c’est sa CR90 B qui en fait les frais, le bourreau étant la Hammerhead 1. Elle a cependant eu le temps de me faire un critique qui me fera utiliser « portes anti-explosion » au début du Tour 4. La MC30 et les A-Wings me font suer en faisant fondre au soleil mes boucliers. Heureusement, sans résultat précision, ses jets de dés sont un peu moins percutants. Les Hammerheads font le boulot en se plaçant judicieusement. Et les escadrons achèvent le HWK-290, pendant que Tycho and co filent dangereusement en direction du Home One.

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2014Fin Tour 4. La MC30 et le MC75 ont sérieusement entamé le Home One, coincé entre plusieurs vaisseaux amis et ennemis, et détruit la Hammerhead 1. Les A-Wings ont faussé compagnie à mes escadrons et s’amusent à affaiblir les défenses du Home One. Je décide de ne pas le toucher avant d’avoir une porte de sortie, mais reste coincé devant la frégate. La Hammerhead 21 et Corran Horn sauvent mon MC80 dont les boucliers étaient dangereusement tombés à 0, partout sauf sur le flanc gauche, en enlevant les derniers points de vie à la MC30. A nouveau, le manque de résultat « précision » dans les jets de Christophe m’a aidé. De leur côté, les escadrons sont un peu aux fraises ce tour-ci. Shara verrouille un A-Wing, mais Corran et les autres courent derrière Tycho et le deuxième A-Wing sans pouvoir protéger le vaisseau amiral.

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2015Fin Tour 5. La MC75, n’ayant plus que deux points de coque, succombe sous les tirs du Home One. Je bloque la chasse ennemie qui affaiblissait mon MC80 afin d’éviter de le perdre, et je perds un escadron A-Wing dans l'action. Dans un dernier élan, j’essaie d’éventrer les GR-75, mais mes jets sont mauvais. Quoiqu’il en soit, un sixième tour est inutile, les débats étant clos. Tycho et l’autre A-Wing étant désormais verrouillés, le Home One s’échappant, éventrant au passage les GR-75, la partie aurait de toutes façons été pliée. On en reste donc là.

Au final, je suis bien évidemment content de l’efficacité de ma flotte, qui n’est rien d’autre qu’une version modifiée et améliorée du tournoi Unidé d’octobre 2017. Montée autour du Home One -au lieu du Liberty originalement-, celle-ci bénéficie du bonus de précision si important lorsque l’on joue dés noirs. Néanmoins, sachant que Christophe n’a que quelques mois de route à Armada, qu'il testait pour la première fois son MC75, et qu’il a subi quelques mauvais jets de dés, le résultat est tout relatif. A voir contre un impérial, par exemple.

Je lui dois une revanche, déjà que l’autre fois j’avais gagné sur un malentendu, à quelques points de différence.


Dernière édition par Commander Atlas le Dim 6 Mai 2018 - 14:51, édité 2 fois
Commander Atlas
Commander Atlas

Messages : 305
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par hogass Dim 6 Mai 2018 - 13:44

Partie très sympa à ce qu’il semble! C’est rare de voir du rebelle vs rebelle.
As-tu été satisfait des E-Wings? On les voit très peu sur les tables (il est aux rebelles ce que le Fantôme est à l’Empire).
hogass
hogass

Messages : 557
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Commander Atlas Dim 6 Mai 2018 - 14:20

Je suis amoureux des E-wings (tu sais, Bobby et JR, Southfork, tout ça quoi !) Very Happy
En réalité, je ne sais pas jouer sans eux. J'ai déjà testé les balls typiques genre Wedge Dutch Biggs, mais je ne sais pas les jouer. Par contre, avec Corran Horn et ses copains, je table-rase souvent la chasse adverse.
Commander Atlas
Commander Atlas

Messages : 305
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Commander Atlas Mar 8 Mai 2018 - 12:26

Hier donc, je décide de remettre le couvert, mais cette fois contre un impérial, vu que je me demandais comment aller réagir ma nuée de Hammerheads face à un ISD.
Voici donc Jacint qui vient chez moi, avec moultes nouveautés de la vague 7 et un classique, le Démolisseur. Première impression : "Gloups... un Démo et un Cymoon Refit ensemble..."
Etant à 400pts (oui, je ressors la même liste que vendredi !) et lui à 396 pts, il choisit d'être premier joueur, et prend donc mes cartes objectif.

Ma liste est donc la suivante, pour rappel :

MC80 Assault Cruiser (114)
Général Dodonna (20)
Second expérimenté (1)
Techniciens moteurs (Cool
Contremesures Electroniques (7)
Porte anti-explosions renforcées (5)
Tirs traçants (4)
Armement dorsal (9)
Home One (7)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
External Racks (3)
Task Force Organa (1)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
External Racks (3)
Task Force Organa (1)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
External Racks (3)
Task Force Organa (1)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
External Racks (3)
Task Force Organa (1)

Corran Horn E-Wing Squadron (22)
E-Wing Squadron (15)
Shara Bey A-Wing Squadron (17)
Escadron de A-Wing (11)

Objectifs :
Ennemi Public
Fighter Ambush (je croyais que j'avais choisi Hyperspace Assault, et ça sera fatal pour moi...)
Sensor Net

Lui en face avait, de mémoire :

ISD Cymoon Refit
Screed
Ministre Tua
Intesify Fire Power
Equipe d'artilleurs
Hangars agrandis
H9 Turbolasers
Relentless
Canon Quadriturbolasers

GSD
Demolisher
Ordnance experts
Torpilles à proton d'assaut
Officier de renseignement
Techniciens moteurs

Gozanti
Suppressor
Communications amplifiées

3x Tie Bombers
Tie Advanced Tempest
Dengar
Mauler Mithel
Soontir Fel

Donc, voyant la flotte en face, je me dis que je suis mal engagé. En plus, et c'est bien que ça arrive, il choisit l'objectif "Fighter Ambush" qui me sera fatal. Première erreur de ma part.
Voici les flottes avant le début du premier tour. Le placement de mes vaisseaux ainsi que leur vitesse me fera comprendre que j'ai perdu avant même le tour 1. Je place mes escadrons plus en avant pour intercepter la chasse adverse. Et je splitte ma flotte sur toute la longueur de la table. Vu d'ici, ça ressemble à une manœuvre de l'amiral Ozzel. "Il voulait les surprendre" aurait dit un certain Veers. Le problème est que je ne voulais pas affronter le Cymoon qui pouvait tirer sur deux cibles différentes depuis le même arc. Alors je me suis dit, dans un moment d'égarement, que c'était une bonne idée de séparer mes forces. Deuxième erreur. Aïe !
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2016

Fin tour 1. Mes Hammerheads entrent en jeu à vitesse 3 ce qui est une énorme erreur, vu la mise en place. Je tente de corriger le tir en virant sec à droite. Ma corvette 1 aurait pu ralentir à vitesse 2, mais je voulais reformer la formation de Hammerheads au plus vite. Ce choix n'a que peu d'importance au final. Les autres vaisseaux se placent de sorte à prendre le Cymoon en tenaille. Mais je ne le savais pas encore... Shocked  Laughing
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2017

Fin du tour 2. Le Demolisher a vaporisé la Hammerhead 1, et le Cymoon vient harceler la Hammerhead 4, qui s'échappe en fumant... De son côté, Shara se débat avec Mithel. Un E-wing est encore trop loin pour lui porter secours. Les Hammerheads 20 et 21 se placent pour éperonner l'ISD sur son flanc. Et, troisième erreur fatale, mon Home One décide de ne pas suivre les corvettes afin de tenter une manœuvre en tenaille. Au centre, la chasse impériale que je n'ose pas approcher.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2018

Fin tour 3. Ca sent le roussi. Pendant que la Hammerhead 4 part en croisière, je vois que mes derniers mouvements ont été catastrophiques. Le Home One est tombé dans un piège. Les Hammerheads 20 et 21, ayant peur de la chasse ennemie (merci Fighter Ambush !) ont eu peur de serrer à babord toute. Du coup, elles sont hors de portée du Cymoon. Corran Horn se jette sur Soontir Fel. Celui-ci ne veut pas encore devenir un pilote rebelle... L'E-wing de Bob vient prêter main forte à Shara, pendant que les Tie Bombers affaiblissent les boucliers du Home One, le Demolisher étant en embuscade.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2019

Fin du tour 4. Le début de la fin. Mon Home One, fortement endommagé par le Demolisher, est sur le point de tomber. Je répare trois dégâts avec "portes anti explosions", mais le vaisseau est mal en point. Les Hammerheads foncent vers le Cymoon, mais à cause de l'initiative, et des distances, n'arrivent pas à tirer une salve complète sur le vaisseau amiral ennemi. Corran Horn meurt face à un chanceux Soontir Fel. Mithel meurt aussi (piètre consolation). Le reste de la chasse est trop loin.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2020

Milieu tour 5. L'affrontement final entre le Relentless et le Home One. Affaibli par un Démolisher qui prend la fuite, il ne reste plus qu'un bouclier à l'avant, plus de tokens de défense, et à peine quelques points de coque. Il succombera quelques instants plus tard sous le tir nourri de l'ISD.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2021

Fin tour 5 (ou milieu tour 6 ?). Le Relentless s'échappe vers d'autres étoiles, et les Hammerheads n'arrivent pas à avoir de fenêtre de tir satisfaisante. Tandis que la chasse tente de se rapprocher, sans succès.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2022

Fin du tour 6. Le Commander Atlas s'est enfui à bord d'une capsule de sauvetage, accompagné de l'orchestre, de l'équipe d'animation, ainsi que de La Compagnie Créole. Ca doit être la raison pour laquelle je n'arrive pas à mettre la main sur la dernière photo. Défaite cuisante de la flotte rebelle 322 - 28.

Conclusions : ma flotte rebelle est sympa à jouer, et face à cette flotte impériale, elle avait toutes ses chances. Néanmoins, il est OBLIGATOIRE de placer les Hammerheads en formation serrée, et en écran devant le Home One. De plus, mon inattention m'aura fait choisir "Fighter Ambush" au lieu d'un autre objectif plus judicieux, comme "Canon à Ions planétaire", par exemple, ce qui a plombé toutes mes chances de limiter la casse. Au final, je ne renie pas cette liste qui est très bien, bien que la partie ait été très frustrante, mais je dois la maîtriser mieux et rester concentré sur le plan initial, et surtout ne pas m'éparpiller comme je l'ai fait.

En face, Screed, que je ne connaissais pas, est très bon avec les dés noirs. Couplé avec cette cochonnerie de Demolisher (qu'il faudrait fortement nerfer !!!) l'adversaire n'a que peu de chances de s'en sortir. Surtout s'il n'a pas de plan pour détruire le bouzin en moins de deux tours.

Bref, Jacint me doit une revanche, vu que j'ai la peau des fesses toute rouge. VENGEANCE !!!! lol!


Dernière édition par Commander Atlas le Mar 8 Mai 2018 - 14:51, édité 3 fois
Commander Atlas
Commander Atlas

Messages : 305
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par FrStark Mar 8 Mai 2018 - 12:50

Bien ce CR, et rien qu'en voyant ton déploiement, moi aussi j'ai vite compris ce qui allait se passer lol
Néanmoins, ta flotte est top, brutale, et elle allie nombre d'activations, puissance de feu et une chasse correcte. C'est une bonne compo à mes yeux. Oui, dans Armada, diviser ses forces a toujours été l'erreur à ne pas commettre!

Etonnante cette apparition de Screed. Il est, peut être à tort, passé aux oubliettes pour moi. On ne peut pas lui enlever de toujours garantir l'effet critique désiré.
FrStark
FrStark

Messages : 2325
Date d'inscription : 08/01/2016
Localisation : 42-69

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Commander Atlas Mer 9 Mai 2018 - 23:41

Salut à tous !
Donc, retour sur mes deux batailles de ce mercredi soir contre Redloob.

Je ressors Dodonna pour diriger ma flotte, mais je range le Home One pour laisser la place au Mon Karren cette fois-ci, dans un test de combo avec notre bon vieux général. En effet, je veux tester l'effet du XX-9 avec Dodonna. Ca doit être quand même bien sympa, et pour pas cher en plus.
Voici la liste :

MC80 Battle Cruiser (103)
Général Dodonna (20)
Officier de renseignement (7)
Equipe d'artilleurs (7)
Canons ionique NK-7 (10)
Turbolasers XI7 (6)
Turbolasers XX-9 (5)
Mon Karren (Cool

Frégate d'escorte Nébulon-B (57)
Turbolasers XX-9 (5)
Yavaris (5)

MC30c Torpedo Frigate (63)
Experts en artillerie (4)
Contremesures Electroniques (7)
Torpilles à proton d'assaut (5)

3x Escadron de Y-Wing (30)
Escadron de X-Wing (13)
Shara Bey (17)
Jan Ors Moldy Crow (19)

Total : 394 pts

En face, Redloob m'oppose Leia et sa flotte aux dés noirs. De mémoire :

MC75 de commandement
2x MC30c Torpedo Frigate
2x X-Wings
2x Y-Wings

Voici le déploiement. Redloob a l'initiative. Il décide d'être deuxième joueur.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2023
Je choisis donc parmi ses objectifs, "Position Avantageuse". On fera donc du "tape-cul". Fort de mon expérience douloureuse de ce lundi, je décide de me positionner en formation serrée, mais pas trop. Tout porte à croire qu'il va tenter de pousser mes vaisseaux sur ses MC30c, grâce à sa MC75. Je me dis que la Yavaris pourra gérer ces deux menaces, quoique, il faudra gérer les mouvements et la chasse de sorte à le surprendre.

Fin Tour 1. Je vois venir la MC75 sur mon flanc, et je reste sur mes gardes. La MC30 protégera mon flanc. De l'autre côté, la Yavaris voit la formation de torpilleurs se scinder. La faute au Mon Karren qui s'est positionné de façon à taper les deux frêles vaisseaux. Son armement fait peur. J'ai peut-être une chance de vaporiser une des deux frégates avec la Yavaris...
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2024

Fin du tour 2. J'accélère à vitesse 2 l'ensemble de la flotte. De son côté, ses vaisseaux tracent à grande vitesse. Les tirs de la Yavaris sont décevants. Pas mieux pour le Mon Karren. Quant à la MC30, elle est trop loin au début du tour pour pouvoir toucher quelque chose. La chasse adverse restée en arrière, j'en profite pour la scotcher sur place avec Shara. Le prochain tour risque d'être sanglant...
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2025

Fin du tour 3. En effet, les deux face-à-face ont été sanglants. Mon MC30 a un double arc sur le torpilleur adverse, ce qui me permet de le one-shoter. De l'autre côté, la Yavaris subit le même sort. Je n'aurais même pas pu la jouer. Les bombardiers restent silencieux. Shara se fait détruire non sans provoquer la perte d'un x-wing. Jan Ors est encore trop loin pour intercepter la chasse ennemie.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2026

Fin du tour 5. Apparemment, je dormais pendant le tour 4. Et c'est normal, vu qu'il ne s'est rien passé de substantiel. Ma MC30 fait d'importants dégâts, mais Redloob arrive à les réparer en partie. Jan Ors disparaît sous les tirs de la chasse ennemie sans faire trop de vagues. Et le Mon Karren part en croisière, ce qui est un classique dans mes flottes. A la fin du tour 5, le MC75 tente de rattrapper mon torpilleur, mais je suis bien loin.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2027

Fin du tour et de la partie. Je tente ma chance et j'attaque avec mes bombardiers le MC75, étant donné que la MC30 est trop éloignée. C'est une mauvaise idée, vu que le résultat est serré. Je perds un escadron d'Y-wings. De son côté, Redloob ne me fait que peu de dégâts.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2028

L'engagement de mes escadrons contre le MC75 lors du sixième tour, m'est fatal, vu que je perds 116 à 113.

Partie fort intéressante, que je pensais dominer pendant les premiers tours. Il est clair que je dois mieux protéger ma Yavaris, sans quoi je ne la rentabiliserai jamais. XX-9 et Dodonna ensemble, c'est rigolo. Moins pour votre adversaire. C'est d'ailleurs cette combo qui m'a permis de one-shoter son MC30. Par contre, je n'ai pas utilisé les 3/4 des améliorations du Mon Karren. De son côté, Leia est un super amiral. Ses 38 pts valent vraiment le coup. Voilà qui me convainc finalement de la jouer.

La partie s'est déroulée en moins d'une heure et demie. Redloob et moi rempilons pour un second round avec des flottes différentes.


Dernière édition par Commander Atlas le Jeu 10 Mai 2018 - 1:07, édité 2 fois
Commander Atlas
Commander Atlas

Messages : 305
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Commander Atlas Jeu 10 Mai 2018 - 0:56

Donc, nous voilà repartis pour un second round, avec de nouvelles flottes. Encore une bataille fratricide entre rebelles.

Ayant remarqué l'efficacité de Leia, je décide de sortir une liste que mon esprit tordu de vil rebelle avait frénétiquement pondu ce mardi. Voici le détail :

MC80 Battle Cruiser (103)
Leia Organa (38)
Officier de renseignement (7)
Equipe d'artilleurs (7)
Tirs traçants (4)
Armement dorsal (9)
Turbolasers XI7 (6)

Frégate d'escorte Nebulon-B (57)
Armement dorsal (9)
Yavaris (5)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
Stratèges Implacables (4)
Communications amplifiées (4)
Torpilles fléchettes (3)

GR-75 Medium Transports (18)
Centre de commandement de bombardement (Cool
Communications amplifiées (4)

Lieutenant Blount Z-95 Headhunter Squadron (14)
2x Z-95 Headhunter Squadron (14)
2x Y-Wing Squadron (20)
X-Wing Squadron (13)
VCX-100 Freighter (15)

Total : 398 pts

De son côté, Redloob me sort une liste presque identique à celle qu'il a joué dans notre première bataille (ses MC30c ne changent pas), mais avec des A-Wings, Tycho, un HWK-290, et un X-Wing, et Sato comme amiral.

2x MC30
MC75 avec Sato
2x A-Wing Squadron
Tycho
HWK-290
X-Wing Squadron

A nouveau, ma liste est plus chère que la sienne, et à nouveau il décide d'être deuxième joueur. Cette fois je choisis "Artillerie avancée", et nous déployons nos flottes comme suit :
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2029
Vient le moment de choisir nos vaisseaux cibles, et je choisis le Yavaris, et lui son MC-75. Vu la mise en place, je sais d'avance que les MC30c ne me poseront aucun problème avant le tour 4. Je peux tranquillement préparer mon run sur le vaisseau amiral ennemi. Je place la Yavaris au centre, bien protégée, pour l'attirer dans mon filet.

Fin du tour 1. Comme j'ai plus d'activations que Redloob, je décide d'avancer lentement. Ses MC30 a vitesse 4, et son MC75 à vitesse 2 me laissent voir venir. Je déplace mes Z-95 de sorte à intercepter la chasse ennemie, mais je ne fais pas attention au fait qu'ils sont sur la station. J'avance tous mes autres escadrons afin de m'occuper du MC75 au tour 2. Je fais accélérer le Liberty pour prendre les MC30 de court. Vu leur vitesse, ils ne pourront ni tirer ni virer à gauche aussi vite.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2030

Fin du tour 2. Pendant que les MC30 galopent loin là-bas dans la pampa, ma flotte tente de prendre en tenaille le vaisseau de Sato. Les vaisseaux avancent tranquillement vers le MC75, en effectuant moultes ordres d'escadrons. Le HWK-290 est abattu par les Z-95, mais ceux-ci subissent le courroux de la chasse ennemie et du vaisseau amiral de Redloob, et deux sont abattus. Les A-Wings faussent compagnie à ma chasse et se positionnent pour obtenir les dés noirs à longue distance. Merci Sato ! Le Liberty essaie d'entamer le MC-75, mais il est encore un poil trop loin.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2031

Fin du tour 3. Le GR-75 a activé ses chasseurs et s'est mis en travers pour couvrir la Yavaris. Il sera réduit en poussière par la MC-75, mais son sacrifice ne sera pas vain, vu que la Yavaris ne subit que peu de dégâts. La chasse  engage les A-Wings adverses, et en détruit un au passage. Le Liberty harcèle le MC-75, mais ne fait pas assez de dégâts. Les MC30 sont encore trop loin. Jusqu'à maintenant, ils n'ont servi à rien.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2032

Fin du tour 4. Ca sent le roussi pour le MC75 de Sato. Le bord de table approche et il est forcé d'effectuer un virage serré, qui, heureusement, passe... Sato ne part pas. Mais le Liberty le suit de près. Mais, toujours sans grand résultat, quoique, les tokens de défense disparaissent ! La Yavaris fait le ménage parmi la chasse adverse. Et se fait rattrapper par les MC30, mais qui n'étaient pas à bonne distance avant leur mouvement. Les bombardiers foncent sur le MC-75.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2033

Fin du tour 5. Le photographe me dit qu'à ce moment-là une blonde à forte poitrine passait par là, et que donc nous n'avons pas de photo du-dit tour 5... Quoiqu'il en soit, je choisis de jouer la Yavaris en premier, pour sauvegarder les points de victoire. Et le MC-75 en profite pour arroser doublement le Liberty, faisant chuter lourdement ses boucliers et ses points de vie. La bordée du Liberty ne se fait pas attendre. Elle se termine avec un bump sur l'arrière du MC-75, le laissant à 4 pts de coque. La Hammerhead fait un virage serré, à droite toute.

Fin du tour 6. La Yavaris étant suffisamment loin des MC30 (enfin, c'est ce que je pensais...) le Liberty déchaîne sa fureur sur le MC-75 qui explose. Mais comme un c_n, ma vitesse de 2 me fait sortir de la table. Damned ! De son côté, une des MC30 est suffisamment près pour me taper en double arc. Aïe ! Tout va se jouer ici. Le bestiau fait mal et m'inflige 4 pts de dégâts de coque. Sa vitesse de 3 me sauve les miches : il ne peut pas me bumper ! En retour, je tape en double arc de ma Yavaris sur son MC30, mais il lui reste également un point de coque. Je décide de ne pas le bumper, pour ne pas lui donner les 114 pts. Je passe mon chemin, et rends, du coup, son deuxième torpilleur inutile. Fin de la partie.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Img-2034

Après décompte des points, Leia me fait gagner 324 à 218. Belle bataille ! Si seulement je n'étais pas sorti de la table, je n'aurais pas offert les 174 pts du Liberty...

En résumé, Leia est costaude. J'adore ! Chaque ordre est plus fort avec elle. Pas besoin de "hangars agrandis" avec elle sur les petits socles. Suffit de mettre "Communications amplifiées" et le tour est joué ! Idem pour l'ordre "Tir Nourri", relance qui fait du bien avec "Tirs traçants" et XI7, sans parler d'Officier de renseignement. Les tokens de défense partaient à une vitesse folle. De son côté, la Hammerhead full anti-escadron n'a pas prouvé grand chose, ma chasse étant trop forte. Merci la Yavaris, qui, cette fois, a pleinement rendu. Sa protection est primordiale, les GR-75 ont fait leur boulot !

Redloob m'a bien aidé, contre son gré, cette fois. Ayant joué de nombreuses fois les MC30 a haute vitesse, je savais que sa vitesse rendrait ses frégates inopérantes pendant plus de la moitié de la bataille. J'ai du coup concentré ma force de frappe sur son MC-75. J'étais convaincu qu'il ne résisterait pas à en faire son vaisseau cible, raison de plus pour lui foncer dessus. Par contre, il a bien géré sa chasse, surtout par rapport au bonus de Sato, ce qui m'a forcé à prendre des décisions peu évidentes.

Redloob, quand tu en auras l'occasion, je te laisse poster ton point de vue ainsi que le détail des deux flottes que tu as joué ce soir. Merci pour ces deux belles batailles ! Wink
Commander Atlas
Commander Atlas

Messages : 305
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Redoolb Jeu 10 Mai 2018 - 7:27

Quelques retours vite fait :

  • Leia peut être surprenante notamment en terme de vitesse. Sur ma première liste, je voulais faire un combo Ordre mécanique + Exodus Fleet pour un total de 7 points de mécanique, mais suite en un one shoot dans la première partie, je n'ai pas pu le tester. Sur la deuxième bataille, l'Exodus Fleet m'a permis de faire revenir une MC30 de 2 de dégats à presque full shield. Peut-être utiliser l'Exodus Fleet entre un MC30 et un croiseur Mon Calamari.

  • Strategic Adviser, je ne l'ai utilisé qu'une fois dans la partie mais j'ai l'impression d'avoir pu ennuyer Atlas lors de son utilisation.

  • Heavy Ion Emplacements, 1 utilisation sur les 2 batailles, je ne suis pas convaincu (pas eu de résultats critiques aux dés).

  • Les MC30c, il faut que je m'entraine à la navigation, elles n'ont pas rapporté leurs points et au final je préfère les versions "Scouts".

  • Wide-Area Barrage, un must pour les dés noirs !

  • MC75, j'ai une nette préférence pour la version "Ordnnance" (testée précédemment).

  • Le MC80 Battle Cruiser d'Atlas avec Officier de renseignement et Turbolasers XI7 ont fait très mal à mon MC75.


Au final, je me retrouve avec plein d'idées pour mon commandant préféré Sato.
Merci bien Atlas pour ces 2 parties.

Voici la première liste jouée (Leia)

MC75 Armored Cruiser 104
Leia Organa 38
Strategic Adviser 4
Porte anti-explosions renforcées 5
Ordnance Pods 3
Heavy Ion Emplacements 9
Turbolasers H9 8
Coût total : 171

MC30c Torpedo Frigate 63
Experts en artillerie 4
Missiles à concussion d'assaut 7
Turbolasers H9 8
Mon Calamari Exodus Fleet 5
Coût total : 87

MC30c Torpedo Frigate 63
Experts en artillerie 4
Missiles à concussion d'assaut 7
Turbolasers H9 8
Mon Calamari Exodus Fleet 5
Coût total : 87

Escadrons
Escadron de X-wing 13
Escadron de X-wing 13
Escadron de Y-wing 10
Escadron de Y-wing 10

Objectifs
Artillerie avancée
Embuscade de la flotte
Position avantageuse


Et voici la seconde (Sato)

MC75 Armored Cruiser 104
Commandant Sato 32
Equipe de tir 2
Wide-Area Barrage 2
Heavy Ion Emplacements 9
Turbolasers H9 8
Coût total : 157

MC30c Torpedo Frigate 63
Experts en artillerie 4
Missiles à concussion d'assaut 7
Turbolasers H9 8
Mon Calamari Exodus Fleet 5
Coût total : 87

MC30c Torpedo Frigate 63
Experts en artillerie 4
Missiles à concussion d'assaut 7
Turbolasers H9 8
Mon Calamari Exodus Fleet 5
Coût total : 87

Escadrons
Tycho Celchu Escadron de A-wing 16
Escadron de A-wing 11
Escadron de A-wing 11
HWK-290 12
Escadron de X-wing 13

Objectifs
Artillerie avancée
Planetary Ion Cannon
Position avantageuse
Redoolb
Redoolb

Messages : 4
Date d'inscription : 05/05/2018
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par FrStark Jeu 10 Mai 2018 - 12:31

Hello
Commander Atlas, pour ta première partie avec Léïa, je pense que le top aurait été de spammer l'ordre navigation, et remplacer Officier de Renseignement par Officier de Navigation (je ne suis pas sur de sa désignation, c'est l'officier qui permet d'utiliser un pion navigation pour ajouter un cran), ton Mon Karren aurait eu un potentiel de manoeuvre plus important qu'une CR-90... Monstrueux. Tu aurais effectué les placements les plus optimaux, surtout que tu étais premier joueur.
Je dis ça car à la fin du tour 1, ton Mon Karren a un chouette placement, je l'aurais envoyé à babord, vitesse 2 voire 3, pour me retrouver perpendiculaire au MC75, à distance moyenne, grâce à Léïa et ordre de navigation. Certes, sa MC30 pouvait venir t'ennuyer, mais la tienne arrivait derrière.
Enfin voilà, ce n'est que mon avis hein Very Happy

Le Mon Karren est ton fer de lance, il faut absolument que le vaisseau marteau soit le mieux piloter de la flotte, et il n'y a que le spam de l'ordre navigation qui le permet. Je vois souvent des joueurs tentés de spammer le tir nourri, mais si le tir nourri te coûte le placement, quel en est l'intérêt si avec un ISD ou Liberty tu t'ajoutes un dé sur un tir de flanc ou de poupe, alors que l'ordre de navigation t'offre des tirs d'arc avant plus réguliers?
Chouette partie en tout cas, mais quel choix difficile au moment de l'activation pour le tour3, soit la MC30 soit la Yavaris! Quel vaisseau je sacrifie?? Redoolb a bien géré le timing sur ce coup là!
FrStark
FrStark

Messages : 2325
Date d'inscription : 08/01/2016
Localisation : 42-69

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par FrStark Jeu 10 Mai 2018 - 13:03

J'aime beaucoup vos CR, ils sont bien narrées, les photos bien prises et nous permettent bien de situer les enjeux.
Redoolb, ces MC30, qu'est ce qu'elles sont difficiles à jouer! Brutales, elles restent néanmoins fragiles.
J'ai peur d'utiliser Wide Aera Barrage, c'est une carte très situationnelle pour moi, tu n'es pas garanti du résultat, tout dépend de la façon de jouer de l'adversaire. C'est un peu le même problème que des améliorations comme les rayons tracteurs, Konstantine, et d'autres.

Je n'ai jamais joué Léïa, il faudrait que je teste, vous commencez à me convaincre de la jouer!
FrStark
FrStark

Messages : 2325
Date d'inscription : 08/01/2016
Localisation : 42-69

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Commander Atlas Jeu 10 Mai 2018 - 17:52

Tu as tout à fait raison FrStark. Sur la première partie, en début de tour 3, je tombe dans le piège, un piège dans lequel je tombe souvent avec mes MC, c'est-à-dire, mes cibles se séparent largement, et mon Liberty se retrouve au centre, sans rien pouvoir faire.
Je vais suivre ton conseil et essayer de spammer les ordres de navigation et remplacer mon officier de renseignement par un officier de navigation (ou quel que soit son nom).
Oui, Leia est impressionnante, pour autant que les ordres choisis soient les bons. Elle apporte un lot de surprises difficiles à gérer par l'adversaire. Elle rend caduque certaines améliorations, ce qui te permet de te concentrer sur d'autres améliorations. Finalement, 38 pts c'est pas si cher...

PS : Merci pour ton avis sur les CR. J'essaie de donner le plus de détails possibles pour rendre les parties non seulement plus intéressantes à lire, mais aussi pour faire ressortir le côté stratégique, qui, je trouve, est très important et savoureux à Armada.
cheers
Commander Atlas
Commander Atlas

Messages : 305
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par FrStark Jeu 10 Mai 2018 - 18:51

Je me suis trompé, il ne s'agit pas d'un officier, mais d'une amélioration du slot ingénieurs, c'est "Nav Team" "Equipe de navigation". Ca te remplacerait "Engine Tech". Alors du coup c'est à voir, mais gagner un cran dans les virages en plus de celui de l'ordre, c'est pas mal.
Engine Tech est sympa mais présente 2 inconvénients pour moi :
- la vitesse 1 d'un Liberty est un seul cran, mouais, pas terrible comme flexibilité.
- Tu es forcé de réaliser la manoeuvre complète à vitesse actuelle, puis jouer tech moteur. Ce qui peut être délicat car tu crois pouvoir te sortir d'une situation de bump, mais non.

Equipe de navigation se marie bien avec Léïa pour le coup. A vitesse 3 et vitesse 2, tu peux réaliser un quart de tour en un seul mouvement... autant te dire que ton adversaire panique car il devient compliqué de sortir d'un arc avant de Liberty.
FrStark
FrStark

Messages : 2325
Date d'inscription : 08/01/2016
Localisation : 42-69

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Mobilis in mobile Ven 11 Mai 2018 - 14:43

C'est très sympa de partager avec nous un rapport de bataille (c'est ce que je préfère lire), et ce d'autant plus que tu as pris la peine de bien montrer les étapes de jeu. C'est très vivant ainsi et on voit bien le déroulement de la partie.

Mobilis in mobile
Mobilis in mobile

Messages : 73
Date d'inscription : 02/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Elephant B Ven 11 Mai 2018 - 18:51

Oui merci, c'est super aussi pour ceux qui ne peuvent pas trop jouer, ça fait rêver !
Elephant B
Elephant B

Messages : 100
Date d'inscription : 19/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Commander Atlas Mer 30 Mai 2018 - 13:32

Hier soir, me voici donc en déplacement en terres hostiles, quelque part dans la Bordure Extérieure, chez Yvan (tk-422), pour une petite bataille au goût de revanche. En effet, ça fait un moment que je galérais contre ses flottes.

Pour ce faire, j'avais préparé une liste basée sur une idée tordue de Alaric, mais mon cerveau a fait des siennes, et lors du moment fatidique, impossible de mettre la main dessus. Bref, ni une ni deux je me retourne sur ma dernière flotte victorieuse, avec Leia, histoire de la tester contre de l'impérial. En plus, ça fera bien sur mon CV un peu de Social Justice. C'est promis, la prochaine fois je mets Jan Ors, Norra Wexley, Hera, Shara Bey, Toryn Farr, en plus de Leia. Pour peu que j'affronte Sloane, CATFIGHT !!!!! Bref, je m'égare.

Je sors donc Leia de la cuisine du Liberty... elle qui aime donner des ordres, elle était vénère ! En face, Yvan me sors du Motti en catenaccio. Mourinho n'aurait pas fait mieux ! Deux ISD, dont un Cymoon Refit et le désormais fameux Chimaera. Yvan joue la défense de zone. Voilà qui me rappelle les heures sombres de notre campagne corellienne où j'ai dû affronter une flotte de 3 ISD sous Motti avec portes anti-explosions...

Voici ma liste :

MC80 Battle Cruiser (103)
Leia Organa (38)
Officier de renseignement (7)
Equipe d'artilleurs (7)
Tirs traçants (4)
Armement dorsal (9)
Turbolasers XI7 (6)

Frégate d'escorte Nebulon-B (57)
Armement dorsal (9)
Yavaris (5)

Hammerhead Torpedo Corvette (36)
Stratèges Implacables (4)
Communications amplifiées (4)
Torpilles fléchettes (3)

GR-75 Medium Transports (18)
Centre de commandement de bombardement (
Communications amplifiées (4)

Lieutenant Blount Z-95 Headhunter Squadron (14)
2x Z-95 Headhunter Squadron (14)
2x Y-Wing Squadron (20)
X-Wing Squadron (13)
VCX-100 Freighter (15)

Total : 398 pts

Sa flotte fait 400 pts. J'ai donc l'initiative. Je suis premier joueur et choisis l'objectif "Avant-poste contesté".

En voyant ses deux ISD survitaminés, gonflés aux stéroïdes de Motti, je me dis que mon Liberty ne va pas peser bien lourd face à eux. Néanmoins, plutôt que de le préserver, je me dis que son coût "sac à points" va en faire une cible de choix pour Yvan. Je décide donc de le placer au centre de sorte à attirer les tirs, et ainsi protéger le Yavaris, qui lui est en embuscade avec ses bombardiers. La Nebulon B est escortée par le GR75 pour spammer de l'ordre d'escadron tandis que la Hammerhead va aller chercher du chasseur TIE accompagné qu'il est du VCX100 et de ses Stratèges Incapables, sauce torpilles fléchettes.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Mise_e16
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Mise_e17
Le placement des ISD me fait opter pour une stratégie simple : foncer sur le Cymoon et Motti et ignorer le Chimaera. La chasse adverse se déploie autour du Cymoon, ce qui rend un peu caduque le positionnement de la Hammerhead. Je ferai avec...

Fin tour 1. Les deux flottes avancent à vitesse réduite. Rien ne se passe. Le Chimaera est un poil trop loin de la station pour obtenir le pion objectif.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Fin_to11

Fin tour 2. Les ISD tapent fort à longue distance sur le MC80. Les boucliers fondent comme neige au soleil. Alors que le Liberty avait légèrement acceléré à vitesse 2 au premier tour, là il passe à vitesse 3 pour surprendre les ISD. Je les déplace en dernier afin de passer entre les destroyers et ainsi éviter leurs arcs avant. Les TIE se placent de sorte à engager et bloquer les bombardiers. Les X-Wings sont trop loin. Ma chasse est annulée à la fin de ce tour. La Hammerhead utilise sa DCA et ses Stratèges Implacables.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Fin_to12

Fin tour 3. Le Liberty one-shote chanceusemet le Gozanti au centre pour éviter d'être bloqué. Puis, il entame sérieusement le Cymoon. Celui-ci n'a plus de tokens de défense. Mais prend très cher en retour. Il ne lui reste plus aucun bouclier et n'a plus qu'un misérable point de coque. Le Cymoon one-shote en retour mes GR75. De son côté, la Yavaris fait le boulot en infligeant pas moins de 8 points de dégâts rien qu'avec les escadrons. Les Z95 de Blount, aidés de la Hammerhead, arrosent les TIE sur la gauche, Howlrunner succombe, un Z95 aussi. Sur le centre, le chasseur mandalorien engage les Y-wings pour éviter d'autres dégâts sur le Cymoon. Les ISD se focalisent sur le Liberty. Ce sera le tournant de la partie.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Fin_to13

Fin tour 4. Les Y-wings étant engagés, c'est à la Yavaris qu'incombe la responsabilité de détruire le Cymoon. Trois dégâts sur l'avant sans boucliers dont un critique qui donnera "Dommages structurels", et Motti disparaît. En représailles, la Chimaera se venge sur le Liberty. Chanceusement, son premier tir rate. Il sera forcé de tirer avec sa poupe encore sur le Liberty, ce qui permettra à la Yavaris de survivre. Blount et ses potes abaissent les points de coque de Valen Rudor tout en vaporisant l'autre escadron TIE, soutenus par la Hammerhead. Celle-ci engrange un important pion de victoire. Le chasseur mandalorien reste au contact des Ywings pour les empêcher de tirer sur la Chimaera.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Fin_to14

Fin tour 5. Le Yavaris prend la poudre d'escampette. Malgré cela, elle prend quelques dégâts, mais pas assez pour m'inquièter. La Hammerhead gagne un nouveau pion de victoire. Avec l'aide de Blount, la chasse impériale est verrouillée. Je vais pouvoir la finir tranquillement. Un deuxième Z95 succombe.
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Fin_to15

Fin tour 6. Mon dernier Y-Wing change de cible et fonce sur Valen Rudor, pendant que la Yavaris et la Hammerhead marquent les derniers points de victoire. Le Chimaera est trop loin pour faire des dégâts significatifs. La partie se termine avec la destruction de l'escadron de Rudor. La chasse impériale est annihilée. La partie se termine sans que le résultat soit évident. Suspense...
Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Fin_to16

Je gagne avec un score de 312 à 281, soit un 6-5.

Pour résumer la bataille, le score était serré. A part quelques petites erreurs de mise en place, les flottes ont été bien gérées des deux côtés. Pour moi, deux moments forts ont conditionné l'issue de la bataille : la destruction chanceuse de la flotille Gozanti, et la devastatrice efficacité des Y-Wings commandés par la Yavaris. J'avais envisagé la perte du Liberty, donc ce n'est qu'une demi surprise. Néanmoins, cette perte a été retardée, ce qui a permis aux autres vaisseaux de survivre. De plus, le déploiement un peu excentré du Chimaera, ISD surpuissant et surprotégé, m'a rapidement fait comprendre que je devais concentrer toute ma puissance de feu sur le Cymoon.

Alors que cette flotte avait eu d'excellents résultats contre Sato, je suis ravi de voir que je peux tenir la dragée haute contre une flotte techniquement plus puissante que la mienne. Suite au conseil de FrStark, j'ai spammé l'ordre Navigation sur le Liberty. Cela dit, j'avais prévu un ordre de réparations, mais trop tard, pour le tour 5.

Sur ce, je laisse Yvan raconter son point de vue et détailler sa flotte.
Commander Atlas
Commander Atlas

Messages : 305
Date d'inscription : 08/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par nooby Mer 30 Mai 2018 - 15:27

Le principale inconvénient d’une liste double ISD est son manque de déploiement. Tu as la possibilité de temporiser avec tes flottilles et escadron pour déployer finalement ta liberty à droite. Elle n’aurait pas subi le tir des deux ISD se qui lui aurais permis de survivre tout en ayant un impact significatif sur la partie.
nooby
nooby

Messages : 1001
Date d'inscription : 18/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par tk-422 Lun 4 Juin 2018 - 19:28

Voici mon retour:
Ma flotte
ISD Cymoon 1
Motti
Cloisons renforcées
Turbolasers H9
Canon quadri-turbolaser
Total 159

ISD kuat
Chimaera
Intensifiez le feu / boucliers pleine puissance
Missiles à concussion d'assaut
Cloisons renforcées
Système d'alerte rapide
Wulff Yularen
Total 148

Croiseur classe gozanti
Réseau de communication
Total 25

Chasse:
Howlrunner
Valen Rudor
Interceptor
2 fois fighter
Gauntlet
Total 68

400 points
Je voulais tester le nouveau ISD avec les options qui sont avec. J'ai bien apprécié ces nouveautés.

Commençons par mes erreurs/ points négatifs:
- tour 1 j'ai manqué pour quelques mm, la prise d'objectif au tour 1 (cela fait 20 points). J'ai joué un peu trop en retrait mon Chimaera au début de partie (j'ai rectifié cela mais j'avais loupé le créneau).
- j'ai également oublié le terme filou sur le gauntlet. Il n'a rien fait durant toute la partie et je n'ai pas pu placer de pion raid sur les vaisseaux ennemis. Je l'ai également mal joué au dernier tour car j'aurai pu éviter sa destruction. Avec la bêtise du tour 1 cela me coûte la victoire.
- Difficile de gérer ma chasse avec seulement 1 gozanti et deux ISD occupés en plein combat.
- Il y a peu d'activations donc cela risque de mal finir avec une flotte adverse composée de petits et moyens socles.

Ensuite les points positifs observés:
- Ces 2 nouveaux ISD sont top et offrent de nouvelles façons de jouer. le Cymoon peut faire de gros hits à longue distance.
- la compo wulff yularen + ordre de flotte est bien sympa surtout que c'est le gozanti qui a transféré les pions ordres. Cela permet d'avoir 3 pions au tour 2 sur le Chimaera.
- ma chasse s'est comportée honorablement et a entravé en partie les chasseurs ennemis sauf 2 affreux Y-wing qui ont réussi 3 critiques qui ont donné 3 dommages structurels Shocked même Motti ne peut arrêter cela.
- le système d'alerte rapide est sympa mais pas ultime quand la flotte ennemie et la chasse sont au corps-à-corps.

Mais je vais poursuivre des essais avec ce type de flotte car j'ai beaucoup apprécié à la jouer.
tk-422
tk-422

Messages : 15
Date d'inscription : 14/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll) Empty Re: Les chroniques du Commander Atlas (rhum, E-wings et rock'n'roll)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum